Il faut connaître la sinistre histoire d'hier pour comprendre la tortueuse politique d'aujourd'hui et de demain.

Boris Souvarine

Soutenir l'IHS, y adhérer : c'est possible

 

Institut d'Histoire Sociale

 

Bienvenue

sur le

nouveau site

de

l'Institut d'Histoire sociale

Recevoir nos mises à jour
Nous écrire

Histoire & Liberté :
la revue de
l'Institut d'Histoire sociale
→ Dernier numéro paru : 1917-2017 Le Centenaire d'une catastrophe

→ La collection de Histoire & Liberté est en ligne
Commander et s'abonner
Où trouver Histoire & Liberté ?

CHRONIQUES

19 avril
Belgique :
le parti de la charia
Lhoucine Aït Jeddig

L'hebdomadaire Le Point a publié le 14 avril un reportage édifiant, réalisé par Clément Pétreault sur un parti islamiste fondé à Molenbeek sous l'intitulé Islam :
Bruxelles. C'est une salle sans fenêtre, mal éclairée, derrière une porte de garage au pied d'un immeuble triste de Molenbeek. Sur la table sont éparpillés des tracts, des bouteilles d'eau et des brouillons de discours. Nous sommes au cœur du parti belge Islam, acronyme d'"Intégrité, Solidarité, Liberté, Authenticité, Moralité". (...)→ Lire la suite de cette chronique

18 avril
Afrique du sud
les funérailles de
Winnie ex-Mandela
les funérailles de Winnie ex-Mandela

Le 14 avril à Johannesburg s'est déroulée une cérémonie d’hommage à Winnie Madikizela, l'ex épouse de Nelson Mandela, décédée le 2 avril. Ce fut l'occasion pour le correspondant du Monde M. Jean-Philippe Rémy, de dresser un panégyrique irréel de celle qu'il qualifie de "mère de la nation , "icône anti-apartheid", "dans les gradins, il y a le peuple qui l’aimait tant", etc.
Toutefois, dans son reportage si élogieux, transpire la réallité du désaveu qui l'entourait(...)
→ Lire la suite de cette chronique

17 avril
Syrie :
Pourquoi Ankara approuve
les frappes
frappes occidentales du 14 avril

À la suite des frappes occidentales, opérées dans la nuit du 13 au 14 avril, contre les armes chimiques syriennes, on pouvait relever dans les fils d'actualité les informations ci-dessous :
• à 8 h 35, le 14 avril. La Turquie juge "appropriées" les frappes contre la Syrie. Ankara salue "une opération qui exprime la conscience de l'humanité tout entière face à l'attaque de Douma". La Turquie a jugé samedi [14 avril] que les frappes occidentales visant le régime syrien constituaient une "réaction appropriée" à l'attaque chimique présumée menée il y a une semaine à Douma qui a fait des dizaines de morts. "Nous saluons cette opération qui exprime la conscience de l'humanité tout entière face à l'attaque de Douma que tout porte à attribuer au régime" syrien, a affirmé un communiqué du ministère turc des Affaires étrangères.
• à 12 h 15. Ankara informé. La Turquie était informée des frappes avant le lancement de l'opération, a affirmé sur CNN Turquie le porte-parole du Parti de la justice et du développement, l’AKP, parti présidé par Recep Tayyip Erdogan.
• à 21 h 15. Emmanuel Macron veut travailler avec la Turquie. L'Élysée indique qu'Emmanuel Macron a appelé le président turc Recep Tayyip Erdogan. Le président français souhaite "intensifier" la "concertation" avec la Turquie en vue d'une "solution politique" pour la Syrie.
La Turquie est un acteur essentiel de la guerre civile syrienne depuis 2012. Les dirigents turcs avaient entrepris, fin 2017, un rapprochement spectaculaire avec le gouvernement russe. En janvier 2018, l'armée turque, franchissant ouvertement la frontière, entrait en Syrie pour s'emparer d'Afrine et de la partie ouest de la Rojava, territoire contrôlé par les Kurdes syriens, que les Turcs et leurs alliés ont conquis le 18 mars, ceci sans que les Russes n'interviennent.
Voici comment, le 16 avril, le site russe Sputnik (...)→ Lire la suite de cette chronique

16 avril
CGT : Martinez joue
à la convergence des luttes
Martinez secrétaire général de la CGT

Le 15 avril, le secrétaire général de la CGT était invité de l'émission Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI. Il a notamment déclaré : "On doit pouvoir trouver un terrain d'entente sur un certain nombre de revendications et le 1er mai pourrait être une occasion d'exprimer non seulement la solidarité à ceux qui luttent mais de proposer des alternatives… Nous voulons et nous pensons qu'il est nécessaire que l'ensemble des organisations syndicales se mettent d'accord, pas sur tout, il y a des différences. Mais, vu la situation, alors qu'il y a unité syndicale chez les cheminots, chez les fonctionnaires, à Air France, à Carrefour, pourquoi nationalement nous ne donnons un signe pour dire que nous soutenons ces mobilisations, en pointant quelques enjeux revendicatifs clairs, la question de l'emploi, des salaires..." (...)→ Lire la suite de cette chronique

13 avril
Azerbaïdjan :
une dictature
membre du conseil de l'Europe
Ilham Aliyev

Les résultats de l'élection présidentielle du 11 avril en Azerbaïdjan parlent d'eux-mêmes : Le président en exercice Ilham Aliyev du Parti du nouvel Azerbaïdjan était candidat à sa réélection, pour un quatrième mandat. Il a été proclamé réélu dés le premier tour avec 86,03 % contre 3,11 % à son adversaire Zahid Oruc. L'opposition avait appelé à boycotter des élections qu'elle dénonce comme truquée.
Leyla Yunus, une des principales opposantes au régime d’Ilham Aliyev, a été emprisonnée et torturée pendant seize mois en Azerbaïdjan, avant d’être relâchée en décembre 2015. Avec son mari, Arif Yunus (...)→ Lire la suite de cette chronique

12 avril
Allemagne :
le retour
d'un stalinien 
gregor gyzi

La parution des Mémoires de Gregor Gysi, nommé en 2016 successeur du communiste français Pierre Laurent à la présidence du Parti de la gauche européenne connaît un succès certain. Né en 1948 dans le secteur, soviétique de Berlin, il était le fils de Klaus Gysi, lui-même ministre de la Culture à Berlin-Est de 1966 à 1973. Gregor fut notamment désigné, le 9 décembre 1989, comme dernier président du parti communiste de l'ex-RDA.
Tout en préconisant une collaboration des deux États allemands, il s'oppose alors à la dissolution de l'Allemagne de l'Est et à l'unification. Il refuse de dissoudre le parti communiste SED(...)→ Lire la suite de cette chronique

11 avril
Chine :
les chrétiens et
l'oppression communiste
chrétiens chinois priant dans une église clandestine

Sous la photo de chrétiens chinois priant dans une église "clandestine", le Figaro a publié le 30 mars une importante enquête en ligne : sous la signature de Cyrille Pluyette, celle-ci est consacrée au témoignage des catholiques chinois qui refusent de se soumettre au Parti communiste. L'immense majorité reconnaît l'autorité du pape et n'a jamais rejoint l'Église étatique, créée en 1957 par le régime maoïste de l'époque.
Alors qu'un rapprochement entre Pékin et le Vatican semble se profiler, les catholiques clandestins de Chine sont partagés entre inquiétude et résignation. Leurs évêques pourraient être contraints de se soumettre à l'autorité du Parti unique. Et les catholiques de se plier à la prière "officielle".(...).
→ Lire la suite de cete chronique

10 avril
Ouzbékistan :
un parfum de perestroïka
En Ouzbékistan un parfum de perestroïka

Le 1er novembre 2017, au lendemain même, de l'attentat commis le 31 octobre à New York par un ressortissant ouzbek, Benoît Vitkine dans Le Monde présentait l’Ouzbékistan, pays musulman le plus peuplé d’Asie centrale, avec près de 32 millions d’habitants comme le foyer de radicalisme islamiste dans la région. "Dès 1991, année de la proclamation de son indépendance, écrivait-il alors, le pays a vu émerger un mouvement islamiste radical, le Mouvement islamique d’Ouzbékistan (MIO), apparu dans la vallée de Ferghana, peuplée de 12 millions d’habitants, dans l’est du pays, et qui englobe également une partie des territoires kirghiz et tadjik." À l'époque(...).
→ Lire la suite de cette chronique

9 avril
La rue contre
le parlement : une
tactique révolutionnaire éprouvée
La rue contre le parlement

Nous apprenons en même temps que le texte de la réforme de la SNCF va être présenté, ce lundi, aux députés et que le syndicat CGT a d'ores et déjà appelé avec Sud-Rail à un rassemblement lundi en début d'après-midi aux abords du Palais Bourbon où se tiendra le débat parlementaire.
Si le droit de grève et de manifestation est légal et légitime, on doit se souvenir que ce droit démocratique peut être retourné contre la démocratie.
L'histoire nous rappelle en effet que cette tactique, la rue contre les élus, a parfois été l'instrument d'une conception révolutionnaire dirigée contre la démocratie représentative.
Cette tactique fut celle de Robespierre puis de Lénine.
Il y a fort à parier que le rappel de cette tradition révolutionnaire ne fera pas s'étrangler d'indignation ceux des porte-parole de la CGT qui sont en même temps des élus du PCF(...)→ Lire la suite de cette chronique

6 avril
Procès de Georges Bensoussan :
compte-rendu d'audienceGeorges Bensoussan

Relaxé voici un an de toute accusation d’incitation à la haine, l’historien de l’antisémitisme Georges Bensoussan est poursuivi en appel par le CCIF, la Ligue des droits de l’homme, le MRAP ainsi que le parquet. Le procès s’est déroulé ce jeudi 29 mars dans une atmosphère étrange. Dans Marianne Martine Gozlan dépeint l'atmosphère kafkaïenne de l'audience du procès en appel de Georges Bensoussan :
Compte-rendu d’audience. Au premier étage du Palais de justice de Paris, la salle d’audience est minuscule : 15 places. Plus d’une centaine de personnes se pressent pourtant devant la porte, une heure avant l’audience. Les visages sont las et tristes après une semaine sanglante, entre le sacrifice du colonel Arnaud Beltrame, les trois autres victimes de l’islamisme et le meurtre antisémite de Mireille Knoll, 85 ans. Plusieurs silhouettes féminines voilées, l’une quasi intégralement, se détachent. Une affluence attendue : le procès en appel de Georges Bensoussan est emblématique. (...)→ Lire la suite de cette chronique

5 avril
Julia Kristeva
a-t-elle été une
espionne communiste ?
Julia Kristeva

La Commission pour la Déclassification des documents et l’Annonce de l’affiliation des citoyens bulgares à la Sécurité d’État et aux Services de renseignements de l’armée nationale a révélé le 27 mars que Julia Kristeva aurait été une espionne du régime communiste. La philologue, linguiste, psychanalyste et femme de lettres connue pour son engagement féministe était enregistrée en tant qu’agente et associée secrète du Premier département général du bureau de la Sécurité d’État en charge de la collecte des renseignements extérieurs.
Selon le document présenté par la Commission, Julia Kristeva opérait sous le pseudonyme Sabina. Elle aurait été recrutée le 19 juin 1971 par le Lieutenant-chef Ivan Bozhikov.
Ce document ne donne néanmoins aucun détail sur la durée durant laquelle l’universitaire, installée en France depuis la fin 1965, aurait travaillé pour les services secrets communistes, quels renseignements elle a pu donner ni si elle a été rémunérée.
Julia Kristeva a formellement démenti toutes ces accusations (...)→ Lire la suite de cette chronique

4 avril
Islamisme :
face au déniAlain Finkelkraut

L'attaque de Carcassonne, venant après une série de crimes présents dans tous les esprits, impose que soit désigné et combattu l’islamisme. Au nom de l'Institut d'Histoire sociale, Pierre Rigoulot et André Senik le soulignent : Les attentats de la région de Carcassonne ont été condamnés par Emmanuel Macron dans les termes qui s'imposaient : "Notre pays a subi une attaque terroriste islamiste". Malheureusement, la plupart des plus hauts responsables politiques – à l’exception de Manuel Valls, remarquable dans ses récentes interviews, et de Marine Le Pen– semblent toujours réticents à désigner par son nom l’adversaire, le terreau des attentats, à savoir l’idéologie islamiste, qu’elle soit jihadiste ou salafiste. Ce sont donc certains intellectuels, en l’occurrence les signataires de l’appel contre le séparatisme islamiste, publié par Le Figaro du 20 mars 2018, qui mènent le plus activement ce combat que les politiques ne reprennent pas assez à leur compte (...)→ Lire la suite de cette chronique

 

† Guy Tissier

Colloques et conférences de l'IHS

Conférences de l'année 2018

Notre prochaine conférence

Jeudi 3 mai
Françoise Thom
présentera son livre
"Comprendre le Poutinisme"
de 18 h à 20 h Brasserie du Pont Neuf
14 quai du Louvre Paris 1er
M° Pont-Neuf, Chatelet, Louvre
Parking : St Germain l'Auxerrois
Présentation de la conférence

Conférences de l'année 2018

Mercredi 11 avril
Pierre Rigoulot
présentait son livre
"Pour en finir avec la Corée du nord"
de 18 h à 20 h Brasserie du Pont Neuf
14 quai du Louvre Paris 1er
M° Pont-Neuf, Chatelet, Louvre
Parking : St Germain l'Auxerrois
Présentation de la conférence
notre chronique du 9 mars

Jeudi 22 mars
Jean-Gilles Malliarakis
"Où va Erdogan ?"
Présentation de la conférence

Jeudi 8 mars
Céline Pina
"Silence électoraliste et islamisme"
Présentation de la conférence

Jeudi 8 février
Stéphane Breton ethnologue
"Quelle Résistance à l'islamisme ?"
Présentation de la conférence

Mardi 23 janvier Philippe Boulanger
évoquait
"Le "socialisme bolivien" d'Evo Morales"
La fiche de la conférence

Mercredi 17 janvier l'Institut d'Histoire sociale et
la Société Internationale des Droits de l'Homme
on rendu hommage à Ilios Yannakakis

Conférences de l'année 2017

Mardi 14 novembre conférence d'André Versaille
"Islamisme : le déni
"
La fiche de la conférence

Jeudi 19 octobre Renée Fregosi
"Où Maduro mène-t-il le Venezuela ?

La fiche de la conférence

Jeudi 4 mai Loris Chavanette présentait son livre
"Quatre-vingt-quinze. La Terreur en procès"
La fiche de la conférence

Mardi 4 avril Antoine Bondaz évoquait
"Un retour des instabilités en Asie du Nord Est ?"
La fiche de la conférence

Mardi 14 mars Yves Michaud
"Le Contrat social : à quoi bon ?"
La fiche de la conférence

Mardi 10 janvier Paula Vasquez Lezama
évoquait : "La situation du Venezuela"
La fiche de la conférence

Conférences de l'année 2016

Mardi 13 décembre
Kader Abderrahim évoquait : "Daech, l’Etat islamique : histoire, enjeux, pratiques" → La fiche de la conférence

Mardi 22 novembre
Florence Grandsenne évoquait "Budapest 1956"
La fiche de la conférence

Mardi 8 novembre
Alain Laurent évoquait son livre :
"
L'Autre individualisme"
La fiche de la conférence

Le colloque 2016 de l'Institut d'Histoire sociale a eu lieu le 19 octobre sur le thème "L’Islamisme conquérant : une nouvelle offensive totalitaire ?" → fiche détaillée

Mardi 14 juin Renée Fregosi évoquait son livre : "Les Nouveaux Autoritaires"La fiche de la conférence

Jeudi 19 mai Cécile Vaissié évoquait son livre : "Les Réseaux du Kremlin en France"La fiche de la conférence

Jeudi 14 avril à Nanterre Franck Liaigre "Les FTP. Nouvelle histoire d'une Résistance" La fiche de la conférence

Mardi 22 mars "Le Venezuela et la question pétrolière" par Paula Vasquez

Lundi 14 mars "Un Soljenitsyne nord-coréen ?" par Pierre Rigoulot

Lundi 25 janvier "Pour qui roule l’État islamique ?" par Xavier Raufer → La fiche de la conférence

s'inscrire au dîner qui suivra
télécharger le plan d'accès à Nanterre

ANNÉE 2015

Lundi 14 décembre : "La Corée du Nord aujourd'hui" par Pierre Rigoulot → La fiche de la conférence L'enregistrement

Jeudi 10 décembre : "L’Espagne, entre populisme et sécession catalane" par Antonio Elorza → La fiche de la conférence L'enregistrement

Mercredi 25 novembre : "Congrès de Bakou : Quand le Komintern appelait les musulmans au djihad" par JG Malliarakis → La fiche de la conférenceL'enregistrement

Lundi 9 novembre : Le Manifeste du parti communiste aux yeux de l'Histoire par André Senik → La fiche de la conférenceL'enregistrement de la conférence

Jeudi 5 novembre : L’échec historique des élites grecques par Georges Prévélakis → L'enregistrement de la conférence → La fiche de la conférence

Mardi 29 septembre : Totalitarisme islamiste : les démocraties désarmées ? par André Bercoff → La fiche de la conférenceL'enregistrement

Dimanche 4 octobre "Journées Alain" à Mortagne : une conférence de Pierre Rigoulot sur Lucien Cancouët

Le colloque annuel de l'Institut d'Histoire sociale a eu lieu le 17 juin à la Maison de l'Europe

Mercredi 15 avril : Heurs et malheurs de la démocratie vénézuelienne → La fiche de la conférenceL'enregistrement

Jeudi 26 mars: Où en est aujourd’hui la gauche radicale française? par Sylvain Boulouque → La fiche de la conférenceL'enregistrement

Jeudi 19 février : Revisiter Yalta par JG Malliarakis
pour le 70e anniversaire → La fiche de la conférence →

Jeudi 22 janvier : Marxisme-Léninisme ? débat : Marcel Gauchet André Senik → La fiche de la conférence

EN 2014 Mardi 13 mai 2014 : Le Chavisme par Paula Vasquez → La fiche de la conférencel'enregistrement

Jeudi 6 février 2014 : Le Soulèvement ukrainien par Annie Daubenton → l'enregistrement

Mardi 14 janvier 2014 : Beria décrypté par Françoise Thom → La fiche de la conférenceL'enregistrement

s'inscrire au dîner qui suivra
télécharger le plan d'accès à Nanterre

In Memoriam
Tzvetan Todorov
Ilios Yannakakis

Archives du Bulletin Est-&-Ouest

Publié pendant les années de la guerre froide, puis dans la période de liquidation du bloc de l'Est, le BEIPI - Bulletin de l'Association d'études et d'informations politiques internationales - devenu en 1955 Est-&-Ouest a probablement constitué la plus importante source de documentation en langue française sur les problèmes du communisme.

Nous mettons progressivement en ligne sur ce site la collection complète des anciens numéros, de 1949 à 1993

Année 1949

numéros : 001- 002- 003- 004 - supplément au n°4- 005- 006- 007- 008- 009- 010/011 - 012- 013- 014- 015- 016

Année 1950

numéros : 017 - 018 - 019 - 020 - 021 - 022 - 023 - 024 - 025 - 026 - 027 - 028 - 029 - 030 - 031 - 032 - 033 - 034 - 035 - 036 - 037 -

Année 1951

numéros : 038 - 039 - 040 - 041 - 042 - 043 - 044 - 045 - 046 - 046sup - 047 - 048 - 049 - 050 - 050sup - 051 - 052 - 053 - 054 - 055 - 056 - 057 - 058 --

Année 1952

numéros : 059 - 059 - 060 - 061 - 061sup - 062 - 063 - 064 - 065 - 066 - 067 - 068 - 069 - 070 - 071 - 072 - 073 - 073sup - 074 - 075 - 076 - 077 - 078 - 078sup - 079 -

Année 1953

numéros : 080 - 081 - 082 - 083 - 084 - 085 - 086 - 087 - 088 - 089 - 089sup - 090 - 091 - 092 - 093 - 094 - 095 - 096 - 097 - 098 - 098sup - 099 - 100 -

Qui sommes-nous ?

Institut d’Histoire Sociale :
4, avenue Benoît-Frachon
92023 Nanterre Cedex
téléphone 01 46 14 09 30
courriel : ihs.souvarine@gmail.com

La Bibliothèque Souvarine