Conférence du Jeudi 14 novembre 2017

André Versaille

de 18 h à 20h à NanterreAndré Versaille

"Islamisme : le déni"

Le déni est une tendance lourde des intellectuels de gauche occidentaux. Dans l’ensemble (quelques uns ont fait quand même preuve de lucidité !) ils ont refusé d’appeler un chat un chat et le communisme une idéologie totalitaire. Se revendiquer de la révolution et même de la gauche a permis à Lénine à Staline, Mao et Pol Pot, ainsi qu’à divers autocrates du tiers monde auto-étiquetés « socialistes », d’être admirés pendant des décennies.

Ce déni fonctionne à nouveau aujourd’hui en faveur de l’islamisme politique. Pour le justifier, la lutte contre l’islamophobie et le racisme, le soutien aux opprimés et la certitude tranquille que l’islam tel qu’il est trouvera sa place au sein des démocraties libérales, sont mobilisés.

Comment lutter contre cette complaisance envers l’islamisme politique ? A cet effort indispensable doivent être associés ceux qu’André Versaille nomme « les dissidents » : tous ces penseurs musulmans ou de culture musulmane qui nous appellent à prendre conscience des difficultés que rencontrent dans les sociétés occidentales celles et ceux qui veulent préserver, contre l’idéologie islamiste, la démocratie et les droits de l’homme.

André Versaille, ancien directeur de la revue des éditions Complexe et des éditions André Versaille, développe ces thèmes et nous présente son nouveau livre : Les musulmans ne sont pas des bébés-phoques, publié aux éditions de l’Aube avec un texte élogieux de Boualem Sansal en 4e de couverture.