logo ihs

l’armée russe en manœuvre avec les forces spéciales serbes à pančevo<24 juin - Serbie : les manœuvres Fraternité slave

Les forces spéciales de l’armée serbe vont participer cette année encore aux exercices "Fraternité slave", avec des soldats de Biélorussie et de Russie, entre le 14 et 27 juin à Pančevo. "Environ 600 hommes, dont plus de 200 hommes des forces aéroportées russes, environ 300 hommes des forces armées serbes et 60 soldats de Biélorussie, ainsi que plus de 50 véhicules de combat, vont participer à cet exercice", a indiqué le ministère russe de la Défense.

L’entrainement se déroulera dans la base de la brigade spéciale de l’armée serbe de Pančevo, au nord de Belgrade.

Selon le ministère russe, une cérémonie spéciale se tiendra avant le début des opérations, avec notamment une levée de drapeaux, une parade militaire et une exposition d’armes. Le ministère serbe de la Défense n’a pas encore confirmé l’opération, ni publié la moindre information sur son site Internet. L’armée serbe a déjà participé aux exercices "Fraternité slave" à de nombreuses reprises, notamment à Novorossiïsk, en Russie. "Ces entrainements permettent des échanges d’expériences entre des unités d’élite", avait en 2017 indiqué le ministère serbe de la Défense.

"Ces exercices sont une bonne manière de comprendre les stratégies anti-terroristes des autres pays et d’analyser ses propres compétences, en faisant progresser les procédures opérationnelles", explique à Balkan Insight l’expert militaire Nikola Lunić, directeur du Council for Strategic Policy, qui souligne cependant que la Serbie collabore plus avec l’Otan qu’avec la Russie. Depuis 2006, Belgrade a rejoins le Partenariat pour la paix et participé à plus de 150 exercices militaires avec des pays membres de l’Otan, soit dix fois plus qu’avec la Russie.

"L’approche stratégique [de la Serbie] passe par la construction d’une interopérabilité avec des pays voisins membres de l’Otan", continue Nikola Lunić, avant d’ajouter que l’image véhiculée par les décideurs politiques serbes, d’une coopération militaire étroite avec la Russie était inexacte. En 2013, la Serbie a obtenu le statut d’observateur au sein de l’Organisation du traité de sécurité collective (OTSC), menée par la Russie. Le 20 mai dernier, lors de l’assemblée parlementaire de l’OTSC, le Vice-président du parlement serbe, Veroljub Arsić, avait remercié les États de l’organisation de leur soutien à Belgrade sur la question du Kosovo.

Source : Courrier des Balkans (Avec Balkan Insight) | 13 juin 2019