logo ihs

zelinsky parmi les soldats ukrainiensUkraine : Zelensky choisit l'Europe

Ancien comédien et novice en politique, élu en avril avec plus de 73% des suffrages, Volodymyr Zelensky rencontrera en Belgique le président du Conseil européen Donald Tusk, celui de la Commission européenne Jean-Claude Junker et le secrétaire général de l'OTAN Jens Stoltenberg, a indiqué la présidence dans un communiqué.

Le chef de l'État ukrainien va discuter avec ses interlocuteurs de "la situation sécuritaire dans l'est de l'Ukraine", en proie à un conflit meurtrier avec des séparatistes prorusses, et "des voies pour intensifier les efforts internationaux visant à mettre fin à la guerre". Il sera aussi question de la mise en oeuvre de réformes par Kiev, selon la même source. Une visite du nouveau président à Bruxelles est "une chance de réaffirmer notre partenariat étroit", avait écrit sur Twitter le Commissaire européen Maros Sefcovic, le 21 mai, après avoir assisté à Kiev à l'investiture de M. Zelensky.

Critiqué par ses détracteurs pour le flou de son programme, Volodymyr Zelensky a promis de maintenir le cap pro-occidental de cette ex-république soviétique et d'aller de l'avant en introduisant notamment des réformes contre la corruption très attendues par l'Occident.

Le début de la crise sans précédent avec la Russie en 2014, dans la foulée du soulèvement proeuropéen du Maïdan à Kiev, suivi par l'annexion par Moscou de la péninsule ukrainienne de Crimée et par le déclenchement de la guerre dans l'Est, a marqué un tournant pro-occidental de l'Ukraine. Le conflit armé dans l'est de l'Ukraine a fait près de 13 000 morts en cinq ans. Kiev et l'Occident accusent Moscou de soutenir militairement les séparatistes.

Frappée par de lourdes sanctions occidentales pour son rôle dans la crise en Ukraine, la Russie réfute ces accusations, malgré les constatations de plusieurs médias dont l'AFP.

Sur le plan économique, l'Union Européenne est devenue ces dernières années le premier partenaire commercial de l'Ukraine, place jusqu'alors occupée par la Russie.

Sous la présidence du précédent chef de l'État Petro Porochenko, Kiev a inscrit dans sa Constitution son aspiration à adhérer un jour à l'Union européenne et l'OTAN.

→ Plusieurs personnalités en Ukraine et dans des pays européens ont signé la lettre ouverte aux citoyens de l'Europe en demandant de ne pas priver le Conseil de l'Europe du droit de sanctionner les pays qui violent ses principes, la Russie en particulier. Si vous êtes d'accord, vous pouvez signer cette lettre ici

Source : AFP 29 mai 2019 à 15 h 58
→ Recevoir nos mises à jourRevenir au fil de nos chroniques

Tweet