logo ihs

Xi JinpingChine : l'annonce de temps difficiles

Chronique du 23 mai 2019

Le dictateur chinois Xi Jinping, secrétaire général du du Parti communiste, s'est rendu en tournée d'inspection le 20 juin, dans la province du Jiangxi, au sud-est du pays, berceau de la révolution communiste. le chef de l'Etat a invité les Chinois à tirer les leçons des difficultés du passé. Il s'exprimait dans la capitale la régionale, à Nanchang, une dont la population est passée de 2 millions à 5 millions d'habitants depuis 2006.

La Chine doit se préparer à des temps difficiles face à une situation internationale de plus en plus complexe, a-t-il déclaré  dans un discours cité le 22 mai par l'agence Xinhua, sur fond de conflit commercial entre Pékin et Washington.

"Aujourd'hui, au cours de la nouvelle Longue Marche, nous devons surmonter divers risques et défis majeurs à l'intérieur et à l'extérieur et remporter de nouvelles victoires pour le socialisme aux caractéristiques chinoises", a rapporté Xinhua, citant le président. Rappelons que la Longue Marche est le nom donné à la retraite de l'Armée rouge et d'une partie de la direction du Parti communiste chinois entre 1934 et 1936, pour échapper aux troupes nationalistes durant la guerre civile et entrepprendre la conquête du continent chinois.

"Notre pays est encore dans une période d'opportunités de développement stratégiques importantes, mais la situation internationale est de plus en plus compliquée", a poursuivi Xi Jinping. "Nous devons être conscients de la nature complexe et de long terme de divers facteurs défavorables à l'intérieur comme à l'extérieur, et nous préparer de façon adaptée à plusieurs situations difficiles."

Dans son compte rendu, Xinhua ne précise pas ces difficultés évoquées par le président chinois, et ne fait aucune allusion à la guerre commerciale avec Washington, ni aux Etats-Unis.

Xi a également théorisé l'idée, selon le compte rendu de l'agence officielle, que "l'innovation technologique est l'élément vital des entreprises".

En pleine controverse à propos de l'équipementier télécoms chinois Huawei, que l'administration de Donald Trump a placé le 23 mai sur liste noire, Xi Jinping a visité le2 2 une entreprise spécialisée dans les terres rares, ces minerais indispensables à la haute technologie dont la Chine est le premier producteur mondial.

"Les terres rares sont d'importantes ressources stratégiques et sont des ressources non renouvelables", a fait observer Xi Jinping, alimentant des spéculations selon lesquelles ce secteur pourrait être le prochain front dans la guerre commerciale sino-américaine.

→ Recevoir nos mises à jourRevenir au fil de nos chroniques

Tweet