logo ihs

L'Université européenne de Saint-PetersbourgRussie : suspension de l'Université européenne de Saint-Pétersbourg

En ligne le 20 décembre 2016

On a appris le 19 décembre que l'Université européenne de Saint-Pétersbourg, jugée trop libérale, a été suspendue par le ministère russe de l'Éducation. Le motif invoqué est celui de "violations administratives". dans un communiqué l'Université a déclaré être "en désaccord catégorique avec la qualification des violations évoquées" par Rossobrnadzor, l'agence russe chargée du contrôle de l'éducation.

L'Université européenne de Saint-Pétersbourg (UESPb) explique avoir été visée par de nombreuses inspections depuis juillet 2016 après une plainte déposée par le député Vitali Milonov, connu pour avoir rédigé la loi sanctionnant la "propagande homosexuelle"... Cette plainte "contenait de fausses informations", dénonce l'université.

"Toutes les attaques contre l'Université européenne sont d'origine politique et ont pour objectif la fermeture de ce foyer d'esprit indépendant"., a réagi le député local d'opposition Maxime Reznik, cité par le quotidien Kommersant.

L'Université a été la cible de plusieurs commissions de contrôle depuis 2008, quand son travail a été suspendu pour la première fois en raison de "violations de la sécurité anti-incendie"..

L'UESPb est un établissement privé d’enseignement post-universitaire fondé en 1994 avec le soutien du premier maire libéral de Saint-Pétersbourg, Anatoli Sobtchak. L'établissement accueille plus de 200 étudiants et 150 professeurs et L’Université. Il est constitué de 5 facultés (histoire, histoire des arts, sciences politiques et sociologie, économie et ethnologie) et de 10 centres de recherche.

L’UESPb est située dans le centre historique de Saint-Pétersbourg, non loin de la Néva et du Jardin d’Été, dans le bâtiment surnommé le Petit Palais de Marbre.

Parmi les membres fondateurs de l'Université, figurent le Comité de gestion de la propriété municipale de Saint-Pétersbourg, l’Institut d’économie et de mathématiques de l’Académie des Sciences de la Russie, l’institut de Sociologie de l’Académie des Sciences de la Russie et l’Union des chercheurs de Saint-Pétersbourg.

Le noyau du corps enseignant comprend près de 50 personnes parmi lesquels un nombre a accédé au doctorat de philosophie (PhD) dans des universités des États-Unis, du Royaume-Uni, de Finlande et d’Estonie. Certains cours sont assurés par les professeurs invités, les chercheurs russes et étrangers, tous spécialistes renommés dans leurs domaines de recherche. Durant les dernières 10 années, l’UESPb a formé plus de 600 spécialistes en sciences humaines et sociales (histoire, histoire de l'art, sociologie et sciences politiques, économie et ethnologie).

Sa suspension et sa fermeture constituent un nouveau signe de recul de la Russie.

Revenir au fil de nos chroniques →  Recevoir nos mises à jour

Tweet